SOPK: Le contraceptif oral

This guide in English
Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

PCOS iconsOn prescrit souvent aux adolescentes et aux jeunes femmes le contraceptif oral (aussi appelé « pilule ») en présence du syndrome des ovaires polykystiques et dans les cas d’absence de menstruations ou de menstruations irrégulières, de crampes menstruelles, d’acné, de syndrome prémenstruel et d’endométriose. Les contraceptifs oraux réduisent les taux d’hormones chez les jeunes filles atteintes du SOPK et régularisent leurs cycles menstruels. Les timbres contraceptifs (Ortho Evra) et les anneaux vaginaux (NuvaRing) aident aussi à réduire les taux d’hormones chez les filles atteintes du SOPK.

Qu’est ce que le contraceptif oral ?

Le contraceptif oral contient deux types d’hormones synthétiques (fabriquées par l’homme) femelles, la progestine et l’oestrogène. Des hormones similaires sont fabriquées par les ovaires. On trouve plusieurs sortes de contraceptifs oraux.

Quels sont certains des bienfaits des contraceptifs oraux chez les jeunes femmes atteintes du SOPK ?

  • DES MENSTRUATIONS RÉGULIÈRES ET PEU ABONDANTES
    Les contraceptifs oraux peuvent aider à régulariser les cycles menstruels pour que vos menstruations surviennent tous les 28 jours, ou moins fréquemment si vous prenez les comprimés en continu. Habituellement, le contraceptif oral fait en sorte que les menstruations soient plus légères.
  • MOINS DE POILS INDÉSIRABLES
    Le contraceptif oral peut abaisser le taux d’hormone androgène et réduire la pilosité excessive (aussi appelée « hirsutisme »). Jusqu’à 6 mois peuvent être nécessaires avant de constater une réduction de la pilosité du visage, de la poitrine, du dos et du ventre.
  • PEAU PLUS CLAIRE
    Le contraceptif oral peut réduire l’acné. Les hormones contenues dans la majorité des contraceptifs oraux peuvent aider à stopper l’acné. Il faut faire preuve de patience, cependant, puisque quelques mois peuvent être nécessaires avant de constater une amélioration.
  • DIMINUTION OU DISPARITION DES CRAMPES MENSTRUELLES
    Les contraceptifs oraux peuvent aider à réduire les crampes menstruelles.
  • AUTRES BIENFAITS D’ORDRE MÉDICAL
    En raison de la diminution des saignements menstruels attribuable aux contraceptifs oraux, les filles qui prennent la pilule courent moins de risques de faire de l’anémie. Les contraceptifs oraux réduisent également les risques de cancer de l’endomètre (paroi de l’utérus) et des ovaires et de kystes ovariens.

Quels sont les effets secondaires possibles du contraceptif oral ?

La majorité des femmes n’ont pas d’effets secondaires lorsqu’elles prennent des contraceptifs oraux, mais il est possible d’avoir des menstruations irrégulières, des nausées, des maux de tête ou des variations de poids. Chaque type de contraceptif oral peut avoir un effet différent d’une femme à une autre.

  • Saignotement (souvent, un protège-dessous sera suffisant) ou très légers saignements vaginaux : Ils peuvent survenir au cours des une à trois premières semaines après avoir commencé à prendre la pilule ou lorsque l’on omet de prendre un comprimé. Si le saignement augmente, dure plus que quelques jours ou survient après plusieurs mois de prise du contraceptif oral, il faut parler à son professionnel de la santé.
  • Nausées (envie de vomir) : Il arrive que des nausées surviennent au début de l’utilisation du contraceptif oral, mais elles se résorbent habituellement après quelques jours. Pour éviter les nausées, il est préférable de prendre le contraceptif oral après le souper ou avec une collation avant d’aller dormir.
  • Maux de tête : Des maux de tête peuvent survenir en raison de stress à l’école ou à la maison, du manque de sommeil, d’infections des sinus ou de migraines. Le contraceptif oral peut soit soulager les maux de tête, soit les aggraver. Si votre professionnel de la santé pense que vos maux de tête sont attribuables au contraceptif oral, il pourra prescrire une pilule qui contient moins d’oestrogène ou vous demander de cesser de la prendre pendant une courte période. Si vous avez des migraines, parlez-en à votre professionnel de la santé afin qu’il s’assure que le contraceptif oral convient dans votre cas.
  • Changements d’humeur : Il arrive à tout le monde d’avoir des changements ou des sautes d’humeur et ceux-ci sont rarement attribuables au contraceptif oral. L’exercice régulier et une saine alimentation peuvent aider, de même que la consultation d’un professionnel. Il importe de dire à votre professionnel de la santé comment vous vous sentez.
  • Seins douloureux ou gonflés : À l’occasion, vos seins peuvent devenir plus sensibles et(ou) gonflés.
  • Variations de poids : Avec le contraceptif oral, certaines adolescentes prennent du poids alors que d’autres en perdent, mais habituellement, le poids ne change pas. N’oubliez pas de choisir des aliments sains, de surveiller les portions, de boire beaucoup d’eau et de faire de l’exercice.
  • Caillot sanguin : La formation d’un caillot sanguin dans une jambe ou un poumon est un effet secondaire très rare, mais grave, du contraceptif oral.

Si vous constatez de l’enflure ou ressentez soudainement une douleur à la jambe, ou encore de l’essoufflement et une douleur à la poitrine, consultez votre professionnel de la santé immédiatement. Si vous avez des antécédents médicaux de caillots sanguins, vous ne devriez pas prendre de contraceptifs oraux. Avertissez votre professionnel de la santé si quelqu’un de votre famille a déjà eu des caillots sanguins, surtout à un jeune âge. Les caillots sanguins risquent de survenir davantage chez les personnes qui fument, ont un surplus de poids, subissent une chirurgie ou restent assises dans un avion pendant une longue période.

Afin de réduire vos risques de caillots sanguins, évitez de fumer. Si vous devez faire un long voyage en avion, levez-vous, marchez un peu et buvez beaucoup d’eau. Si vous devez subir une chirurgie, parlez à votre professionnel de la santé de la possibilité d’arrêter de prendre le contraceptif oral trois ou quatre semaines avant la chirurgie et après la chirurgie jusqu’à ce que vous soyez complètement remise.

Si la pilule provoque des effets secondaires, ils sont habituellement légers et disparaissent au cours des trois à quatre premiers cycles. Si vous éprouvez des effets secondaires, parlez-en à votre professionnel de la santé. Si les effets secondaires provoquent de l’inconfort ou s’ils persistent, votre professionnel de la santé pourrait choisir de changer la sorte de votre contraceptif oral.

Y a-t-il des cas où la prise d’un contraceptif oral n’est pas indiquée ?

La majorité des adolescentes peuvent prendre un contraceptif oral pour le SOPK, mais pour certaines, la pilule combinée (qui contient à la fois l’oestrogène et la progestine) n’est pas une option en raison de certaines conditions médicales appelées « contre-indications ». Si vous ne pouvez pas prendre la pilule combinée, votre professionnel de la santé vous proposera d’autres médicaments pour traiter le SOPK.

VOICI LES CONTRE-INDICATIONS AU CONTRACEPTIF ORAL :

  • antécédents de caillots sanguins ;
  • migraines avec auras (taches ou éclairs de lumière ou troubles de vision qui apparaissent de 5 à 30 minutes avant le début des maux de tête) ou symptômes neurologiques (engourdissement, troubles d’élocution) ;
  • certains types de cardiopathie ;
  • hypertension artérielle non contrôlée par la médication ;
  • hépatite active (maladie du foie) après avoir commencé à prendre le contraceptif oral ;
  • jaunisse (jaunissement de la peau ou du blanc des yeux) au cours d’une grossesse antérieure.

Prendre un contraceptif oral

La majorité des contraceptifs oraux consistent en des emballages de 21 comprimés hormonaux actifs et de 7 comprimés placebos, mais certains emballages contiennent 24, 26 ou même 28 comprimés actifs. L’exemple ci-dessous s’applique pour un emballage de comprimés pour 28 jours avec lequel vous prenez 21 comprimés hormonaux actifs, puis 7 comprimés placebos qui ne contiennent pas d’hormones actives. Ces 7 derniers comprimés ne servent que de « rappels » avec la plupart des marques de contraceptifs oraux. On les prend au cours de la quatrième semaine, y compris pendant les menstruations. Avec les emballages qui contiennent 24 comprimés actifs, les 4 derniers sont des comprimés de « rappel ». Certains emballages de contraceptifs oraux contiennent 84 comprimés actifs à prendre en continu et 7 comprimés de « rappel ». Votre professionnel de la santé vous indiquera si vous devez prendre les comprimés actifs de façon suivie ou par cycles, comme on l’explique ci-dessous.

Pour prendre le contraceptif oral, veuillez suivre les directives fournies sur l’emballage. Votre professionnel de la santé vous expliquera comment prendre votre contraceptif oral. On vous dira de commencer à prendre le contraceptif oral un dimanche, le premier jour de votre période menstruelle ou le jour du rendez-vous avec votre professionnel de la santé.
Vous devriez prendre un comprimé contraceptif chaque jour, à la même heure, jusqu’à ce que l’emballage soit vide. Prenez le contraceptif oral à la même heure afin que cela devienne un geste habituel et que vous n’oubliiez pas de le prendre. Par exemple, vous pourriez les garder près de votre brosse à dents ou régler votre alarme de téléphone cellulaire en guise de rappel. Le meilleur moment pour prendre le contraceptif oral est ½ heure après un repas complet comme le souper ou au moment d’aller au lit. Il est possible que vous ayez de légères nausées le premier mois, mais elles disparaissent normalement après un temps. Certaines jeunes femmes qui prennent des contraceptifs oraux le matin disent avoir davantage de nausées, surtout si elles ne déjeunent pas ; il est donc préférable dans ce cas de prendre le contraceptif au souper ou au coucher.
Lorsque vous terminez un emballage de 28 jours, il faut en recommencer un autre le jour suivant. Au cours de la quatrième semaine du cycle de contraception orale, vous devriez avoir vos menstruations. Vos menstruations devraient cesser dès que vous commencez à prendre une nouvelle série de contraceptifs oraux.

Souvent, on prescrira un contraceptif oral (ou un timbre hormonal ou anneau vaginal) aux jeunes filles qui ont reçu un diagnostic de syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) afin d’abaisser leur taux d’hormones et de régulariser leur cycle menstruel.

Si votre taux hormonal continue d’être élevé ou que la pilosité excessive ne se résorbe pas, le professionnel de la santé pourra vérifier à nouveau le taux d’hormones ou suggérer que vous preniez le contraceptif oral de façon continue. Cela signifie que vous prendrez les « comprimés actifs » pendant trois ou quatre mois ou plus. Vous n’aurez pas de menstruations tant que vous n’arrêterez pas de prendre les comprimés actifs. Il arrive que des jeunes filles aient de légères pertes sanguines pendant la prise de contraceptifs en continu.

Foire aux questions (questions les plus fréquemment posées) sur les contraceptifs oraux et le SOPK

Ai-je besoin de subir un examen pelvien avant de commencer à prendre un contraceptif oral ?

Non. Bien qu’il importe pour les adolescentes de subir des examens dans le cadre de leurs soins de santé généraux, un examen pelvien n’est pas nécessaire chez les filles atteintes du SOPK qui souhaitent prendre un contraceptif oral. Les filles atteintes du SOPK peuvent subir un examen génital externe ou pelvien au moment de leur première visite pour le SOPK ou elles peuvent se soumettre à une échographie pelvienne qui permettra d’examiner leurs ovaires.

Est-il plus difficile de devenir enceinte après avoir pris un contraceptif oral ?

L’utilisation des contraceptifs oraux n’a aucune incidence sur la fertilité. Cependant, si vous avez le SOPK et que vos menstruations étaient irrégulières avant que vous ne commenciez à prendre le contraceptif oral, il est possible que vos menstruations redeviennent irrégulières lorsque vous cesserez.

Le contraceptif oral peut-il causer des anomalies congénitales ?

Non, le contraceptif oral ne cause pas d’anomalies congénitales et n’a aucune incidence sur la santé des enfants à naître.

Le contraceptif oral peut-il causer le cancer ?

Non. En réalité, le contraceptif oral protège contre le cancer des ovaires et le cancer de la paroi de l’utérus (endomètre). Une femme qui prend un contraceptif oral voit ses risques d’avoir le cancer de l’utérus ou des ovaires réduits de moitié. La plupart des experts croient que le fait de prendre un contraceptif oral n’augmente pas les risques de cancer du sein. Même les filles qui ont des antécédents familiaux de cancer du sein peuvent prendre un contraceptif oral.

Pendant combien de temps puis-je prendre des contraceptifs oraux ?

Vous pouvez prendre un contraceptif oral pendant des années sans risque, que ce soit pour régulariser votre cycle menstruel, traiter vos crampes ou en guise de traitement hormonal substitutif ou moyen de contraception.

Est-il bon de prendre une pause avec le contraceptif oral ?

Il n’y a aucune raison médicale qui exige une pause pendant la prise d’un contraceptif oral.

Et si j’utilise le contraceptif oral en guise de moyen de contraception ?

Si vous prenez un contraceptif oral en guise de moyen de contraception, vous devriez savoir qu’il ne vous protège pas des infections transmissibles sexuellement. Les condoms aident à prévenir la majorité des infections transmissibles sexuellement et ils offrent également une méthode de réserve si vous oubliez de prendre plus d’un comprimé contraceptif consécutif ou si vous êtes malade (vomissements). L’efficacité du contraceptif oral peut alors être réduite. Lorsque vous devez prendre un nouveau médicament, demandez s’il a une incidence sur l’efficacité du contraceptif oral.

Est-il possible que mes menstruations soient plus légères lorsque je prends un contraceptif oral ?

Lorsque vous prenez un contraceptif oral, il est possible que vos menstruations soient si légères qu’elles ne laissent qu’une tache brunâtre sur un tampon, une serviette, un protège-dessous ou votre culotte. La quantité d’hormones contenue dans le contraceptif oral est très faible. Cela signifie que la paroi de l’utérus ne devient pas très épaisse de sorte qu’il reste peu de sang à éliminer chaque mois.

Que dois-je faire si j’oublie de prendre un ou deux comprimés contraceptifs consécutifs ?

  • Si vous omettez de prendre 1 ou 2 comprimés actifs (hormone) consécutifs, prenez le ou les comprimés dès que vous y pensez, puis continuez de prendre le contraceptif oral à raison d’un comprimé par jour. Vous pouvez prendre 2 comprimés le même jour (un au moment où vous constatez l’omission et l’autre au moment habituel) ou même deux en même temps.
  • Si vous omettez de prendre 3 comprimés actifs (hormone) consécutifs ou plus, prenez un comprimé dès que vous y pensez, puis continuez de prendre le contraceptif oral à raison d’un comprimé par jour. Si vous avez omis de prendre des comprimés au cours de la troisième semaine, terminez les comprimés actifs de l’emballage ouvert, jetez le reste des comprimés (inactifs) et commencez un nouvel emballage.
  • Si vous êtes active sexuellement et que vous avez omis de prendre 3 comprimés, utilisez des condoms ou n’ayez pas de relations sexuelles avant d’avoir pris des comprimés actifs (hormone) pendant 7 jours consécutifs.
  • Dans ce cas, demandez à votre professionnel de la santé s’il serait préférable d’avoir recours à un moyen de contraception d’urgence.

REMARQUE : Si vous prenez un contraceptif oral à faible dose contenant seulement 20 ug d’éthinyl estradiol et que vous omettez 2 comprimés, vous devriez suivre les directives fournies pour l’omission de 3 comprimés ou plus.

On recommande de prendre un moyen de contraception d’urgence si vous avez eu des relations sexuelles non protégées les jours où vous avez omis de prendre votre contraceptif oral. Selon l’endroit où vous résidez, divers produits sont offerts en contraception d’urgence, notamment Plan B One-StepMC (gratuit au Québec) et Next ChoiceMD sans prescription.

Le contraceptif oral a-t-il des effets secondaires ?

La majorité des jeunes femmes qui prennent des contraceptifs oraux signalent peu ou pas de problèmes. Si vous éprouvez l’un ou l’autre des problèmes suivants, appelez votre professionnel de la santé immédiatement.

Voici la liste des effets secondaires à signaler :

  • douleur abdominale (ventre) (grave) ;
  • douleur thoracique (grave), toux, essoufflement ;
  • maux de tête (graves), étourdissements, faiblesse, engourdissement ;
  • troubles de vision (perte de la vue ou vision trouble), problème d’élocution ;
  • intenses douleurs aux jambes (mollet ou cuisse).

Le contraceptif oral est beaucoup plus qu’un moyen de prévenir la grossesse. On le prescrit souvent aux adolescentes et aux jeunes femmes uniquement pour ses bienfaits médicaux. Il s’agit d’un traitement sûr et efficace pour bon nombre de problèmes médicaux, y compris le SOPK, les menstruations irrégulières, les crampes menstruelles, l’acné, le syndrome prémenstruel et l’endométriose.